EPEL Charleroi - 190 rue des Cayats - 6001 Marcinelle - +32 71 32 84 92

Isaac Newton (1642-1727) est actuellement à l’honneur en Israël, grâce à l’Université hébraïque de Jérusalem, au travers d’une exposition présentant ses nombreuses réalisations.

Cette exposition donne un éclairage nouveau sur le plus grand physicien de tous les temps, Isaac Newton. Les manuscrits de cette collection, un des trésors de la Bibliothèque nationale et universitaire juive, comportent notamment des commentaires bibliques, mais aussi des écrits concernant l’architecture du Temple juif, l’histoire ancienne, l’alchimie et l’Apocalypse.
Son oeuvre est immense et appréciée

Newton a mené de front avec succès sa foi et la science, avec un art jamais égalé par aucun autre être humain sur la planète.

De son vivant, l’Université de Cambridge, en Angleterre, lui a témoigné sa fierté en le nommant au poste très convoité de Professorat lucasian (chaire de Mathématique). L’exposition actuelle présente les choses ainsi : « Cette reconnaissance de Cambridge le fut à juste titre, étant donné qu’il était le scientifique le plus réputé de son époque, et on peut dire également le plus influent de l’histoire. »

Sa passion pour la Bible, et spécialement pour l’explicitation biblique, la théologie, l’eschatologie et les secrets de la Bible sont au cœur de cette exposition. On estime que dans ce seul domaine, il a rédigé l’équivalent de trois millions de mots.

Un écrivain remarquait : « Newton fut un des derniers grands hommes de la Renaissance, un penseur qui étudia les mathématiques, la physique, l’optique, l’alchimie, l’histoire, la théologie, l’interprétation des prophéties et qui a vu des liens entre toutes ces matières. »

Un autre auteur déclarait : « Le 21e siècle part du principe que la religion porte préjudice à la science en la corrompant. Ceci est réfuté d’extraordinaire manière par Isaac Newton qui a réussi à découvrir la composition de la lumière, a déduit les lois du mouvement, a inventé le calcul, estimé la vitesse du son et définit l’attraction universelle, tout en croyant profondément en la souveraineté d’un Etre intelligent et puissant. Loin de compromettre son intégrité scientifique, sa piété a été sa source d’inspiration pour l’étude de la nature et ce que nous appelons aujourd’hui la science. »

Une lettre d’Albert Einstein à Yahuda

Archives d’Albert Einstein, Université hébraïque de Jérusalem

Mon cher Yahuda,

Les écrits de Newton concernant le domaine biblique me semble tout particulièrement intéressants parce qu’ils nous laissent pénétrer profondément l’esprit absolument unique de ce grand homme et sa manière de penser. L’origine divine de la Bible est une certitude pour Newton, certitude en contraste saisissant avec le scepticisme critique qui caractérisait son attitude envers les Églises. Cette confiance l’amena à la ferme conviction que les passages apparemment opaques de la Bible devaient contenir d’importantes révélations et leur clarification obtenue seulement en déchiffrant le langage symbolique de la Bible.

Et Newton a cherché à le déchiffrer, c’est à dire à l’interpréter au moyen de réflexions pointues et systématiques, en utilisant méticuleusement toutes les sources disponibles. Le processus intellectuel qui permit l’élaboration des écrits de Newton au sujet du monde physique nous restera caché, puisque Newton aurait apparemment détruit les versions originales. Mais nous découvrons dans son œuvre consacrée à la Bible et en majeure partie non publiée, une variété d’ébauches et de modifications en cours qui nous donnent un aperçu intéressant du « laboratoire mental » de ce penseur unique.

Albert Einstein
Septembre 1940

In bulletin ’Résurrection’ de novembre 2007.

Voir aussi les citations de Newton.

Fermer le menu