EPE Charleroi - 190 rue des Cayats - 6001 Marcinelle - +32 71 32 84 92

Mohandas Karamchand Gandhi (1869-1948)

Mohandas Karamchand Gandhi (1869-1948)

Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l’homme, mais pas assez pour assouvir son avidité.
Lors d’un séjour que Gandhi fit à Lausanne, un groupe de théologiens lui demanda ce qu’il pensait du christianisme. Le Mahatma répondit :

Oh ! Le Christianisme est une excellente chose ; ce qui est décevant, ce sont les chrétiens !

Mohandas Karamchand Gandhi

Surnommé le Mahatma (“la Grande Âme”)

Porbandar 1869 - Delhi 1948
Philosophe, ascète, homme politique, et apôtre national et religieux de l’Inde.
Avocat, il défend, au cours de séjours en Afrique du Sud (entre 1893 et 1914), les Indiens contre les discriminations raciales et élabore sa doctrine de l’action non violente. De retour en Inde, il s’engage dans la lutte contre les Britanniques, qui l’emprisonnent à plusieurs reprises.
Leader du mouvement national à partir de 1920, il en laisse la direction à son disciple Jawaharlal Nehru en 1928. Il se consacre alors à l’éducation du peuple et aux problèmes des intouchables, et intervient comme caution morale pour soutenir les actions de masse (désobéissance civile de 1930 ; Quit India [« Quittez l’Inde »], 1942).
Il fut le principal artisan de l’indépendance de l’Inde, qu’il entreprit d’obtenir de la Grande-Bretagne par la non-violence active : boycottage des denrées importées de Grande-Bretagne, grève de la faim, etc. Il ne put cependant empêcher la partition du sous-continent indien en 1947 ni le déchaînement des violences entre hindous et musulmans qui suivit l’indépendance (300.000 à 500.000 victimes) (1946 - 1947).
Gandhi est assassiné en 1948 par un fanatique extrémiste hindou.
Autobiographie : Mes expériences avec la vérité (1927).
Source : Larousse 2009 / Hachette

Fermer le menu