EPEL Charleroi - 190 rue des Cayats - 6001 Marcinelle - +32 71 32 84 92

Max Planck (1858-1947)

Max Planck (1858-1947)

Pour le croyant Dieu se trouve au début, pour le physicien au terme de toute pensée.
(Cité par KJG, dans “Tous pensent que Dieu existe”.)

Max Planck
(Kiel, 1858 ­- Göttingen, 1947)
Physicien allemand considéré comme l’un des plus révolutionnaires, il incarne la science allemande durant la Seconde Guerre mondiale. Il est l’auteur de la théorie des quanta, qui a contribué à fonder la physique quantique actuelle. Planck contribue aussi à l’élaboration de la théorie de la relativité d’Albert Einstein, et s’oppose au positivisme. Il a écrit un très grand nombre de textes de réflexion sur la physique, en se situant dans la ligne de la tradition philosophique issue de l’œuvre d’Emmanuel Kant.
Max Planck fait ses études de physique à Munich et à Berlin, où il soutient sa thèse en 1879, avec pour directeurs Helmholtz et Kirchhoff. En 1885, il est nommé professeur de physique théorique à Kiel. Ses premiers travaux portent sur la thermodynamique. En 1889, il prend la succession de son ancien professeur Kirchhoff à Berlin, où il enseigne jusqu’à sa retraite en 1926.
Planck s’intéresse bientôt au rayonnement des corps noirs, qu’aucun physicien n’est encore parvenu à décrire. Il résout le problème de façon géniale, en partant du postulat que l’énergie ne peut être échangée que sous forme de paquets (grains) discontinus, les quanta. Il applique ce concept au rayonnement des corps noirs et parvient en 1900 à la formule exacte pour sa description (loi du rayonnement). La théorie quantique est aujourd’hui considérée comme un concept des plus solides tant sur le plan théorique qu’expérimental.
En 1913, Planck devient recteur de l’université de Berlin. Par la suite, il est secrétaire de l’Académie des sciences de Berlin et préside l’institut Kaiser Wilhelm. En 1919 il reçoit le prix Nobel de Physique de l’année 1918.
Max Planck est enterré à Göttingen. Sur sa tombe, on peut lire la formule de la constante h, appelée constante de Planck.
Source : Larousse / Dixel / Dictionnaire encyclopédique Micro Application

Fermer le menu