EPEL Charleroi - 190 rue des Cayats - 6001 Marcinelle - +32 71 32 84 92

Marlon Brando

Marlon Brando

Une biographie explosive de François Forestier paraît sur l’acteur hollywoodien : « Un si beau monstre ! »

La fille de Brando, Cheyenne, disait de lui : « C’est le diable ! ».

Vous partagez cet avis ?
Cheyenne a fini par se suicider en se pendant avec la laisse du chien… Au fil des années, une quinzaine de personnes se sont donné la mort autour de Brando. Il a poussé beaucoup de ses proches au désespoir. C’est un personnage bien plus noir que tout ce que j’avais imaginé…

Comment l’Amérique puritaine a-t-elle pu faire de cet homme l’un de ses héros ?
Le public n’a pas su grand-chose de tout cela à l’époque. Les personnes qui savaient se taisaient. C’était la règle à Hollywood. Dans ce milieu-là, dès qu’on gratte un peu, tout n’est pas joli… Hollywood est un égout au soleil…

Quel regard portez-vous sur la fin de vie de Brando ?
Pathétique. Il pesait 160 ou 180 kilos, il était bloqué dans son lit devant des niaiseries à la télé. Il a fait trois enfants à sa femme de ménage colombienne. Il est mort seul le premier juillet 2004. Ses cendres ont été dispersées dans la Vallée de la Mort, l’endroit le plus infernal qui soit sur terre. Christian Brando (fils de Marlon) finira en prison pour avoir tué le petit ami de sa sœur Cheyenne.

Interview de François Forestier,
“Un si beau monstre”, Editions Albin Michel
(Télépro, 26 juillet 2012)

NDLR

Jésus a dit : « Ce qui est élevé aux yeux des hommes est en abomination devant Dieu. »
(Luc 16.15)

Publié au bulletin “Résurrection” de septembre-octobre 2012.

Marlon-Brando-Un-si-beau-monstre

Marlon_Brando__Telepro_

Fermer le menu