EPEL Charleroi - 190 rue des Cayats - 6001 Marcinelle - +32 71 32 84 92

Les dangers du péché

Les dangers du péché

Pire que la radioactivité : le péché

Le Petit Larousse définit ainsi le terme “péché” : “Transgression consciente et volontaire de la loi divine”.

Marie Curie (1867-1934) occupe une place dans l’Histoire en tant que pionnière dans l’étude de la radioactivité. En 1903, elle était la première femme à recevoir le prix Nobel de physique. Puis, en 1911, elle a reçu un deuxième prix Nobel, cette fois de chimie.

Une contribution si merveilleuse ne s’est pas produite sans sacrifices considérables. Marie Curie est morte de leucémie, causée par l’exposition prolongée à du matériel radioactif. Même aujourd’hui, les savants qui désirent lire son journal et ses documents de laboratoire doivent porter des vêtements de protection parce qu’ils sont encore radioactifs.

Personne aujourd’hui ne s’approcherait de matériels radioactifs sans protection, mais beaucoup de gens semblent ne pas s’inquiéter de l’exposition aux dangers du péché. La Bible nous met en garde contre les attitudes, les paroles et la conduite iniques (v. Psaumes 1, 4-6).

L’obéissance à la loi de Dieu est une protection spirituelle contre le péché et ses conséquences mortelles. Le psalmiste a également écrit : « Je serre ta parole dans mon cœur, afin de ne pas pécher contre toi. » (Psaumes 119.11).

Marie Curie ignorait que l’exposition à la radioactivité pouvait nuire à la santé. Mais Dieu nous a fait de nombreuses mises en garde contre les dangers du péché. Mettons donc en pratique chaque jour ce que nous lisons dans son livre de vie.
Quel pécheur êtes-vous ?

Il est indéniable que l’homme est pécheur, c’est pourquoi il a besoin d’un Sauveur.

Qu’il aille voir un psychiatre, et que deviendra-t-il ?
— un pécheur “ajusté”.

Qu’il consulte son médecin, et que deviendra-t-il ?
— un pécheur en bonne santé.

Qu’il s’enrichisse donc, et qu’en sera-t-il ?
— il deviendra un pécheur fortuné.

Qu’il fréquente une église et en devienne membre, tournant ainsi une page de sa vie ; que deviendra-t-il de la sorte ?
— un pécheur religieux.

Mais que dans sa repentance sincère, il vienne au pied de la croix du Calvaire, que deviendra-t-il alors ?
— une nouvelle créature dans la communion avec Jésus-Christ, un pécheur pardonné, réconcilié avec Dieu, quelqu’un dont la vie prend un sens, quelqu’un qui aura un but et une volonté nouvelle : celle de marcher avec Dieu en nouveauté de vie.

Anglican Digest

Parution au bulletin “Résurrection” :
“Quel pécheur êtes-vous ?” : juillet 1992
“Pire que la radioactivité : le péché” : septembre 2011

Fermer le menu