EPE Charleroi - 190 rue des Cayats - 6001 Marcinelle - +32 71 32 84 92

Léopold 1er de Saxe-Cobourg et Gotha, Roi des Belges (1790-1865)

Léopold 1er de Saxe-Cobourg et Gotha, Roi des Belges (1790-1865)

C’est la vertu et non pas le nom qui fait le véritable chrétien.
Mes ancêtres étaient tous des protestants zélés, et je le suis aussi, je vous l’assure.

Léopold 1er, Roi des Belges
Cadet d’une famille princière d’Allemagne, Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha, après avoir combattu Napoléon, devient l’époux de la princesse Charlotte (1796-1817), héritière du trône de Grande-Bretagne. Devenu veuf, il refuse la couronne de Grèce, mais accepte celle de Belgique et prête le serment inaugural “à la Constitution et aux lois du peuple belge”, à la place Saint-Jacques-sur-Coudenberg, à Bruxelles, le 21 juillet 1831.
De caractère autoritaire, mais prudent et appliqué à ses devoirs constitutionnels, ce roi de 41 ans à l’expérience des hommes et des institutions. Il connaît l’Europe et la fera connaître à ses nouveaux sujets, dont il est le pilote au point de vue diplomatique. En politique intérieure, il s’efforce de maintenir l’union entre les partis, catholique et libéral, pour être libre de choisir ses ministres. Il donne à la royauté le prestige et l’influence dont elle peut user dans les limites assez étroites de la Constitution. Il partage la popularité avec la reine Louise-Marie d’Orléans (1812-1850), d’une bonté rayonnante.
G. Guyot de Mishaegen
Docteur en sciences politiques et sociales
Professeur d’Histoire à l’Institut du Sacré-Coeur
“Histoire de Belgique”, Wesmael-Charlier, Namur, 1953

Fermer le menu