EPE Charleroi - 190 rue des Cayats - 6001 Marcinelle - +32 71 32 84 92

Le vrai jour du repos

Le vrai jour du repos

Lors de la Révolution française, le dimanche fut aboli en France. Pendant une douzaine d’années, la semaine de sept jours fut remplacée par la décade, comportant un jour de repos sur dix, nommé décadi.

Voltaire avait écrit précédemment : “Nous ne pouvons détruire le Christianisme si nous ne détruisons pas auparavant le dimanche chrétien.”

Expérience désastreuse pour les hommes et même pour certains animaux ! Les chevaux, après neuf jours de travail intensif s’écroulaient dans les rues sous la charge excessive et les ouvriers défaillaient à la tâche.

C’est Dieu lui-même qui a institué la semaine de sept jours, six jours étant réservé au travail et le septième au repos. Le peuple d’Israël devait réserver le jour du repos pour l’Eternel, son Dieu ; ce jour fut vite compté comme jour de fête. En le mettant à part, le peuple était béni, heureux dans sa relation avec Dieu.

Jusqu’en 1936, la semaine de travail était de 48 heures répartie sur 6 jours. La majorité des Français consacrait le dimanche matin au culte rendu à Dieu. Aujourd’hui, malgré la semaine de cinq jours à peine, la plupart n’en trouvent plus le temps ou n’ont aucun désir d’aller adorer Dieu. De ce fait, ils se privent de ce qui était capital : la reconnaissance envers leur Créateur et la foi en Jésus-Christ. Sans elles, ils ne peuvent accéder au vrai bonheur ni goûter au vrai repos.

Lucien Clerc – Vivre aujourd’hui

 

Fermer le menu