EPEL Charleroi - 190 rue des Cayats - 6001 Marcinelle - +32 71 32 84 92

La marche qui parle

La marche qui parle

Nos vies devraient prêcher de bons sermons. Selon le livre “La vie de François d’Assise”, celui-ci aurait un jour invité un jeune moine à se joindre à lui pour aller prêcher en ville. Honoré par cette invitation, le moine s’empressa d’accepter.

Toute la journée, il marcha avec François dans les rues, les allées, les chemins. Ils coudoyèrent toutes sortes de gens. A la fin de la journée, ils rentrèrent ensemble.

François n’avait parlé à personne de l’Evangile. Très déçu, son jeune compagnon lui dit : “Je pensais que nous allions en ville pour prêcher.” François répondit : “Mon fils, nous avons prêché. Nous prêchions pendant que nous marchions. Beaucoup nous ont vus et ont observé notre comportement de près. Il est inutile de marcher pour aller prêcher si nous ne prêchons pas en marchant !”

Ce genre de “prédication” peut également être efficace chez soi. Pierre exhortait les épouses chrétiennes à être soumises à leur mari (1 Pierre 3.1), afin que leur conjoint incroyant, impressionné par leur conduite pieuse, soit gagné au Seigneur “sans parole”.

La plupart des gens ne peuvent prêcher, au sens habituel du terme, mais nous “parlons” tous par notre marche quotidienne. Alors, prenons garde à notre marche !

R. W. D.
Publié au bulletin “Résurrection” de février 1993.

Fermer le menu