EPEL Charleroi - 190 rue des Cayats - 6001 Marcinelle - +32 71 32 84 92

La croix du Calvaire

Je rappelle que Jésus ne fut pas crucifié dans une cathédrale entre deux cierges, mais sur une croix entre deux brigands, sur le dépotoir, à un carrefour si cosmopolite qu’on dut graver son titre en latin, en hébreu et en grec ; à un endroit où les cyniques disent des grossièretés, les cambrioleurs lancent des jurons, et les soldats s’adonnent au jeu.

J’insiste tout simplement pour que la croix soit de nouveau élevée au centre du marché aussi bien que sur le clocher de l’église.

Parce que c’est là qu’il mourut, et c’est à cela que l’Église est appelée, et c’est là où les chrétiens devraient se trouver.

George MacLeod


Tu prenais la défense de la femme adultère, alors que tous s’écartaient d’elle.

Tu descendais chez le collaborateur, lorsque tous s’indignaient de lui

Tu appelais les enfants à toi, lorsque tous voulaient les éloigner.

Tu pardonnais à Pierre, alors qu’il se condamnait lui-même.

Tu louais la veuve qui donne en offrande, de son strict nécessaire, à l’insu de tous.

Tu promettais le Royaume des Cieux au brigand, quand tous lui auraient souhaité l’enfer.

Tu appelais Paul à te suivre, quand tous le craignaient comme persécuteur des convertis.

Tu refusais la gloire, alors que tous voulaient te faire roi.

Tu aimais les pauvres, alors que seuls les riches étaient considérés.

Tu guérissais les malades, de tous abandonnés.

Tu te taisais, quand tous t’accusaient, te raillaient, se moquaient de toi et te fouettaient.

Tu prenais la faute sur toi, lorsque tous s’en lavaient les mains.

Tu mourais au Calvaire, quand tous fêtaient la Pâque.

Tu ressuscitais d’entre les morts, alors que tous ont cru que c’était la fin.

Jésus, nous t’adorons, car tu es tout autre, tu es Dieu parmi nous.

Parution dans le bulletin “Résurrection” :

— Exhortation de MacLeod : septembre 1992
— Jésus, tu es Dieu : janvier 2003.

Fermer le menu