EPEL Charleroi - 190 rue des Cayats - 6001 Marcinelle - +32 71 32 84 92

Karl Barth (1886-1968)

Karl Barth (1886-1968)

Voir aussi cet article.

Quand une église abandonne, oublie ou néglige la Parole de Dieu, elle meurt.
Vous voulez croire au Christ vivant ! Ce n’est possible que si vous croyez en sa résurrection corporelle. C’est l’essentiel du Nouveau Testament. Nous sommes libres de rejeter la résurrection, mais pas de prétendre que les Écritures disent autre chose. Il faut accepter ou refuser le message, il ne faut pas le changer.
Toutes les fois que l’Eglise a été sérieusement éprouvée au cours de l’Histoire, c’est parce qu’elle était trop peu soumise à la parole de l’Ecriture. En revanche, toutes les fois qu’elle était forte, consciente de sa mission et sans peur devant le monde, toutes les fois qu’elle a su produire des héros et des saints, toutes les fois qu’elle a su apporter la consolation, susciter l’espérance et s’imposer ainsi au respect des hommes, c’est parce qu’elle a osé avoir l’humble courage de se soumettre à l’Ecriture au lieu de la considérer comme un simple à-côté.

Prière
Seigneur, je dépose devant toi
tous mes soucis afin que tu t’en préoccupes,
mon inquiétude, afin que tu l’apaises,
mes espoirs et mes voeux, afin qu’ils correspondent à ta volonté,
mes péchés afin que tu les pardonnes,
mes pensées afin que tu les purifies,
ma vie terrestre, afin que tu la conduises
à la résurrection et à la vie éternelle.
 
Prière : in bulletin “Résurrection” de novembre 1993.

KARL BARTH (couverture du Time Magazine), JPG 52.5 ko, 400 x 527 pixels

Fermer le menu