EPE Charleroi - 190 rue des Cayats - 6001 Marcinelle - +32 71 32 84 92

John Bunyan (1628-1688)

John Bunyan (1628-1688)

Il est préférable de prier avec le cœur sans prononcer de paroles, que de prononcer de belles paroles sans que le cœur participe.

John Bunyan (1628-1688)
Écrivain anglais et ministre du culte puritain (baptiste), auteur du Voyage du pèlerin, l’une des allégories religieuses les plus célèbres de la langue anglaise.
Fils d’un rétameur, il fut apprenti chez son père, puis, à l’âge de dix-sept ans, entra au service de l’armée du Parlement, alors que la guerre civile faisait rage.
Vers 1648, il se maria et se convertit au puritanisme. Il fut très influencé par la lecture de l’Épître aux Galates de Martin Luther, œuvre avec laquelle il se reconnut des affinités spirituelles. Chef de file d’une congrégation de non-conformistes à Bedford (1655), il se consacra à la prédication, puisant son inspiration aux sources de la confrontation spirituelle. Ayant acquis une grande popularité, Bunyan provoquait l’indignation du clergé régulier qui contestait la liberté de prédication aux laïcs sans éducation. Sa déclaration théologique la plus marquante de cette période figure dans The Doctrine of the Law and Grace Unfolded (« Doctrine de la loi de la grâce », 1659).
Au retour de Charles II en 1660, on retira aux puritains la liberté du culte et tout service religieux fut déclaré illégal, à l’exception de celui qui était célébré par le clergé de l’Église d’Angleterre. Bunyan, qui persista à prêcher, fut emprisonné de 1660 à 1672, années pendant lesquelles il se consacra à la lecture de la Bible et du Livre des martyrs de John Foxe. De cette période date Grace Abounding to the Chief of Sinners, (« l’Afflux de la grâce », 1666) autobiographie spirituelle. En 1675, il est à nouveau incarcéré, pendant six mois. C’est probablement de cette période qu’émane le Voyage du pèlerin (The Pilgrim’s Progress from This World to That Which Is to Come, 1678-1684), allégorie sur l’errance d’une âme en quête de salut. Du vivant de Bunyan, ce chef-d’œuvre, remarquable par la sobriété de sa langue, connut dix rééditions et devint le livre le plus lu en Angleterre après la Bible.
Universellement reconnu comme auteur et ministre influent du culte puritain, Bunyan consacra ses dernières années à publier des traités théologiques, des sermons et des vers tout en assumant la charge pastorale de sa congrégation.
Parmi ses autres écrits figurent The Life and Death of Mr. Badman (1680), chronique de la vie d’un dépravé et condamnation des abus de la société de la Restauration et la Guerre sainte (1682), allégorie religieuse et politique.
Source : Encyclopédie Encarta ® 2006. © 1993-2005 Microsoft Corporation

Fermer le menu