EPE Charleroi - 190 rue des Cayats - 6001 Marcinelle - +32 71 32 84 92

Jean Calvin (1509-1564)

Jean Calvin (1509-1564)

Sa devise : A DIEU SEUL SOIT LA GLOIRE ! (Soli Deo gloria !)

Dieu Créateur

Toute puissance est attribuée par Dieu : il dirige toutes choses par sa Providence, les gouverne par sa volonté, et les conduit par sa force et la puissance de sa main. Quand il est dit « Créateur du ciel et de la terre » cela signifie qu’il entretient, soutient et vivifie perpétuellement tout ce qu’il a une fois créé.

L’Écriture sainte

Les Écritures doivent être lues avec l’intention d’y trouver Christ. Qui s’écarte de ce but se fatiguera toute sa vie dans l’étude sans jamais parvenir à la connaissance de la vérité.
Mais parce que Dieu ne parle pas journellement du ciel, et qu’il n’y a que les seules Ecritures où il a voulu que sa vérité fût publiée pour être connue jusqu’à la fin, elles ne peuvent avoir pleine certitude envers les fidèles à autre titre, sinon quand ils tiennent pour arrêté et conclu qu’elles sont venues du ciel, comme s’ils entendaient là Dieu parler de sa propre bouche. [Institution chrétienne, Livre I, Chapitre VII, n°1]
L’Écriture commence à nous toucher vraiment quand elle est scellée en nos cœurs par le Saint-Esprit.

L’Esprit Saint

L’Esprit de Dieu est si étroitement uni à la vérité de Dieu exprimée dans les Saintes Ecritures, qu’il ne manifeste sa puissance que là où la Parole de Dieu est accueillie avec le respect requis.
Si on nous apporte sous le titre de l’Esprit quelque chose qui ne soit contenu en l’Évangile, ne le croyons pas.
Nous tous disciples, sommes invités à invoquer de manière fréquente l’Esprit Saint, afin qu’il nous conduise à la connaissance toujours plus approfondie de la Parole de Dieu et au témoignage de notre foi.

Les croyants

Les croyants seraient désespérément malheureux s’ils ne fixaient pas leur pensée en haut, afin de surmonter tout ce qui est dans le monde et de regarder au-delà des choses présentes…
Rien ne console plus fortement que la certitude d’être enveloppé par l’amour de Dieu au cœur de la détresse.

Catéchisme de 1545
Quelle est la principale fin de la vie humaine ? C’est de connaître Dieu.
Pourquoi cela ? Parce que Dieu nous a crées et mis au monde pour être glorifié en nous. Et il est bien raisonnable que, puisqu’il est l’auteur et le principe de notre vie, nous la rapportions toute à sa gloire.
Quel est le souverain bien des hommes ? Cela même.
Comment connaissons-nous cela ? Par sa Parole, dans laquelle il nous déclare sa miséricorde en Jésus-Christ, et nous assure de sa dilection (amour) envers nous.

Définitions

La conversion est un changement non pas seulement aux œuvres externes, mais aussi en l’âme, une rénovation du cœur. Le renouvellement de vie se fait quand l’Esprit de Dieu, ayant transformé nos âmes en sa sainteté, les dirige tellement à nouvelles pensées et affections qu’on puisse dire qu’elles sont autres qu’elles n’étaient auparavant.
Nous disons que la rédemption est gratuite, mais non pas à Christ, auquel elle a coûté bien cher, car il l’a payée de son précieux sang, parce qu’il n’y avait nul autre prix par lequel le jugement de Dieu pût être comblé.
La foi est une vision des choses qui ne se voient pas.
L’hérétique n’est pas celui qui se sépare de l’Eglise établie, mais celui qui s’écarte de l’Evangile.

La doctrine

Car toute doctrine qui éclaircit la gloire de Dieu est bonne, sainte et divine ; et toute doctrine qui sert à l’ambition des hommes et qui en élevant les hommes vient à obscurcir la gloire de Dieu, non seulement ne mérite point qu’on lui ajoute foi, mais doit être vivement rejetée. Celui donc qui se proposera à la gloire de Dieu pour son but ne se fourvoiera jamais ; et celui qui examinera et éprouvera à cette pierre de touche tout ce qu’on apporte sous le nom de Dieu, ne sera jamais abusé sous une apparence de droiture.
Commentaire de Jean 7.18

Opinion de lui-même

Je n’aime pas à parler de moi, j’ai toujours aimé l’ombre.

Prière du soir

Seigneur Dieu, puisque tu as destiné la nuit au repos de l’homme comme tu as créé le jour pour son travail, je te demande d’accorder à mon corps une nuit de repos et de faire que mon âme s’élève vers toi et que mon cœur soit toujours rempli de ton amour.

Apprends-moi ô Dieu, à te confier tous mes soucis et à me souvenir sans cesse de ta miséricorde afin que mon âme puisse, elle aussi, jouir du repos spirituel. Fais que mon repos ne soit pas excessif, mais qu’il serve à réparer mes forces, pour que je sois plus disposé à te servir. Qu’il te plaise également de me conserver pur dans mon corps et dans mon esprit, me préservant de toute tentation et de tout danger afin que mon sommeil lui-même puisse servir à la gloire de ton nom.

Et puisque ce jour ne s’est point écoulé sans que je t’aie offensé en plusieurs manières, moi qui suis un misérable pécheur, veuille ô Dieu, de même que tu caches maintenant toutes choses dans les ténèbres de la nuit, ensevelir aussi tous mes péchés, selon ta miséricorde, par Jésus-Christ mon Sauveur. Amen.

Prière d’illumination

La prière d’illumination n’est autre que la prière que l’on fait habituellement dans la toute grande majorité des Églises avant la lecture de la Parole de Dieu. On demande à l’Esprit-Saint de nous éclairer (illuminer) pour comprendre ce que l’Écriture veut nous dire. En d’autres mots, c’est reconnaître devant Dieu que notre intelligence est touchée elle aussi par le péché, et donc que nous avons besoin de l’aide de l’Esprit-Saint pour comprendre la Parole de Dieu. L’expression proprement dite « prière d’illumination » est restée plus généralement dans les milieux « plus traditionnels », mais sa pratique est répandue bien au-delà des étiquettes données aux Églises.

Dieu de grâce, notre Père céleste
en qui seul demeure toute plénitude de lumière et de sagesse :
illumine nos pensées, nous te supplions par ton Saint-Esprit,
en véritable compréhension de ta Parole.

Donne-nous ta grâce
de façon à ce que nous la recevions avec respect et une humilité sincère.
Que cela nous conduise à mettre notre entière confiance en Toi seul,
de façon à t’honorer et à te servir,
de façon à ce que nous puissions honorer ton saint nom
et édifier notre prochain par un bon exemple.

Et puisque cela t’est agréable de nous compter parmi ton peuple,
aide-nous à te rendre l’amour et l’hommage qui te sont dus,
en tant qu’enfants de notre Père, et en tant que serviteurs de notre Seigneur.

Nous te demandons cela dans le nom de notre Maître et Sauveur.

Amen.

Théologien français ayant joué un rôle très important lors de la Réforme protestante. Il est à l’origine de la théologie dite calviniste.
Ce n’est qu’avec l’adoption de la Réforme, introduite par Guillaume Farel, et la proclamation de la République de Genève, en 1536, que la ville de Genève devint une cité libre.
La « Rome du protestantisme »
Jean Calvin, invité à Genève par Guillaume Farel, y fit un premier séjour (1536-1538) avant de s’y fixer définitivement en 1541. Il dota la ville d’une Constitution très stricte et instaura un gouvernement théocratique qui, malgré son intolérance (condamnations, bannissements, exécutions, etc.), allait se maintenir pendant deux siècles.
Sous Calvin, Genève devint une cité intellectuelle et spirituelle, brillante et cosmopolite, accueillant un grand nombre de persécutés religieux dont Clément Marot, John Knox ou encore Théodore de Bèze, avec lequel Calvin fonda l’académie de Genève. La ville acquit une grande influence sur l’Europe protestante et devint un important centre d’érudition.
Microsoft ® Encarta ® 2006. © 1993-2005 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

 Voir l’article à la rubrique GRANDES FIGURES 

Fermer le menu