EPEL Charleroi - 190 rue des Cayats - 6001 Marcinelle - +32 71 32 84 92

L’année 2009 marque le 500e anniversaire de la naissance de Jean Calvin. Comme Martin Luther, Calvin fut un homme hors norme, un des grands noms de la Réforme, mouvement qui au 16e siècle donna naissance au protestantisme. Aujourd’hui, redécouvrir Calvin n’est pas un luxe pour tous ceux qui sont devenus ses héritiers. On ne sait vraiment où l’on va que lorsque l’on sait d’où l’on vient dans le domaine de la pensée.

Calvin est un des plus grands esprits de son siècle qui pourtant n’en a pas manqué. Tous les mouvements issus de la Réforme lui sont redevables.
Conversion

La conversion de Calvin fut précédée d’une lente préparation avec une secousse décisive.

« J’étais si obstinément abonné aux superstitions de la papauté, qu’il était bien malaisé qu’on pût me tirer de ce bourbier si profond. »
« …Par une conversion subite, Dieu dompta et rangea à docilité mon cœur… » (Commentaire aux Psaumes, 1557)
« Dieu me fit tourner bride d’un autre côté. Comme au feu soudain de l’éclair, j’aperçus dans quel abîme de mensonges j’étais plongé… »
« J’apporte à Dieu mon cœur abîmé. »
« Sans l’Évangile, nous sommes inutiles et vains ; sans l’Evangile, toute richesse est pauvreté, sagesse est folie devant Dieu, force est faiblesse… Mais, par la puissance de l’Evangile, nous sommes faits enfants de Dieu. » (Préface du Nouveau Testament d’Olivetan)

L’œuvre décisive

En août 1535, à 27 ans, Calvin achève d’écrire en latin une somme théologique qui sert encore de référence aujourd’hui (‘L’institution de la Religion Chrétienne’ : Loi, foi, prédication, sacrement).

La préface de l’œuvre est adressée au roi de France, sous un ton mesuré, mais vrai : « Par cet ouvrage, Sire, je voudrais servir la France. Voyant que de nombreuses gens du royaume ont faim, et soif du Christ, mais que bien peu le connaisse ; voyant de même que la fureur d’aucuns iniques s’était élevée en votre royaume… toute voie est fermée à un enseignement juste, je voudrais que ce livre confessât la foi des fidèles pourchassés ».
Sa pensée

« La Parole de Dieu n’est pas pour nous apprendre à babiller, pour nous rendre éloquents et subtils, mais pour réformer notre vie ». « Sola Gratia, sola Fide, sola Scriptura » : la grâce seule, la foi seule, l’Ecriture seule. C’est la trilogie de la doctrine de Calvin. Et cela pour que Soli Deo Gloria : à Dieu seul soit la gloire !
Son influence

L’influence de Calvin dépasse largement le monde théologique. Après de nombreux siècles d’oubli, le monde académique reconnaît enfin tout l’apport du travail du Réformateur pour la structuration de la langue française. Il est de plus en plus considéré comme un auteur majeur de son temps.
Évaluation

Et pourtant, en Belgique, l’anniversaire de la naissance de Calvin sera probablement éclipsé par celui de la naissance de Charles Darwin (200e anniversaire) ou de la Lettonie (1000 ans), tant le Protestantisme est minoritaire et nos médias peu friands de mettre en évidence quoi que ce soit qui pourrait paraître un peu trop chrétien. Oh, nul doute qu’on nous ressortira un peu de Calvin mais pour parler de sa légende noire, du procès de Servet et nous abreuver de demi-vérités, voire de contrevérités qui ont fait à Calvin la triste réputation, bien souvent erronée, qui est la sienne.

Il est surprenant de voir combien même les Réformés ont avalé tout cru et sans discernement la campagne de dénigrement visant Calvin mise sur pieds par la Contre Réforme ! Rien que pour cela, j’ai de la sympathie pour Calvin et envie de le défendre.

Ne nous méprenons pas : l’homme qui a marqué Genève de son empreinte n’est pas parfait, loin de là. Il a commis des erreurs, aux conséquences parfois graves, comme nous tous. Mais il nous interpelle également par ce souci constant qui était le sien : comment vivre et incarner les grands principes tirés de la Bible, ici et maintenant ?

[Extrait remanié de « Vivre » janvier-février 2009, publié dans le bulletin ‘Résurrection’ de mai-juin 2009]
Voir la rubrique CITATIONS

Jean Calvin, 13 mai 2009, JPG 156.3 ko, 657 x 937 pixels
Vignette parue dans les années 60 dans une encyclopédie pour la jeunesse.

Fermer le menu