logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 592Hans Spemann (1869-1941) mai 2009
    Biologiste allemand, lauréat du prix Nobel de physiologie et de médecine en 1935 pour sa découverte qui sera appelée par la suite embryogénèse.
    logo ARTICLE 274Les top modèles de la foi juillet 1999
    PRÉDICATION • Dans chaque génération, Dieu cherche des hommes et des femmes de foi qui sont prêts à croire, à obéir et servir Dieu, à aimer Jésus-Christ.

    Dans la même rubrique

    Y a-t-il une vie avant la mort ?

     

    Au micro Robert HOSTETTER, bonsoir à chacun et chacune d’entre vous. Notre invité de ce jour, le pasteur Philippe HUBINON, nous propose une réflexion en forme de question : « Y a-t-il une vie avant la mort ? »

    TEXTE :

    J’aimerais lire pour vous trois textes dans la Bible, la Parole de Dieu, trois textes auxquels il sera fait référence dans le partage de ce soir. Tout d’abord un premier texte dans le livre de l’Ecclésiaste, une parole très célèbre : (Ecclésiaste 1:2) «  Vanité des vanités, tout est vanité et poursuite du vent. » Un deuxième texte dans le Nouveau Testament, donc des textes écrits quelques temps après la mort de Jésus-Christ, Philippiens au chapitre premier, l’apôtre Paul déclare : « Jésus-Christ est ma vie. » Et puis un troisième texte, dans l’Épître aux Colossiens au chapitre premier, où l’apôtre écrit : «  Tout a été créé par Christ et pour Christ. »

    Y a-t-il une vie avant la mort ? La question pourrait paraître étrange. Pourtant elle est bien posée. Pendant très longtemps la question était « y a-t-il une vie après la mort ? » Elle demeure encore aujourd’hui. Mais de nos jours c’est la question du temps de la vie qui prévaut et c’est bien le thème que nous aborderons ce soir, si vous le voulez bien. Pourquoi sommes-nous là ? La vie a-t-elle un sens ? Quelle est notre raison d’être ?

    Vous vous souvenez de cette musique ? (Musique de Jimi HENDRIX -Hey Joe). Vous l’avez reconnue très certainement, cette musique c’est celle de Jimi HENDRIX. Vous connaissez peut-être son point de vue sur la vie. Un jour il a déclaré devant des journalistes « Y a-t-il une vie après la mort ? Je ne sais pas, mais ce que je sais c’est que maintenant je ne vis pas. » Comme c’est étrange, il était riche, jeune, en bonne santé, célèbre, adulé, vénéré, drogué à mort, possédant tout ce dont un être humain peut rêver -et il déclarait -Je ne vis pas ! »

    Beaucoup de personnes ne trouvent plus de raison de vivre ! Dans nos pays occidentaux le taux de suicide ne fait qu’augmenter et ce qui est inquiétant c’est que se sont des jeunes de plus en plus jeunes qui se suicident. Dans un sens la chose n’est pas trop étonnante on leur enseigne dans nos écoles, en primaire, secondaire, supérieur, à l’université que l’homme n’est qu’un singe amélioré, qu’il n’y a que deux chromosomes de différence entre le singe et l’homme, que le tout vient d’un accident ou d’une série d’accidents ; le hasard et que tout se termine dans le néant ! On comprend qu’il n’est pas facile pour eux de trouver une raison de vivre.

    Une étude récente a été menée pendant plusieurs années d’ailleurs par l’université de Louvain sur la question de savoir et de connaître quel est le besoin religieux des jeunes, quelles sont leurs préoccupations spirituelles. Cette enquête a révélé que vient en première position de ces préoccupations spirituelles des jeunes la recherche du sens. La Bible est un livre de réponse et aux grandes question de la vie, la Bible apporte des réponses parce que ce n’est pas n’importe quel livre, c’est un livre unique, c’est la Parole de Dieu. Et en cette année 2003, année de la Bible, il n’est pas inutile de le rappeler. Dans la Bible, le livre de l’ecclésiaste aborde cette question de sens. L’ecclésiaste était très probablement le roi Salomon, celui que l’on a appelé le Philosophe de la Bible. C’est un livre qui s’efforce de réfléchir sur la vie, la mort, le travail, le plaisir, la science et tant d’autres sujets et il veut le faire en athée, comme un philosophe athée. C’est un peu le Jean-Paul SARTRE ou le CAMUS de la Bible.

    Et c’est pour cette raison que l’on retrouve très souvent dans son texte l’expression « sous le soleil », c’est-à-dire qu’il réfléchit comme si Dieu n’existait pas, comme s’il n’y avait rien au-delà du soleil. Et en réfléchissant aux choses de la vie « sous le soleil » il en arrive à cette conclusion « vanité des vanités, tout est vanité et poursuite du vent » Un peu d’ailleurs comme les philosophes de l’absurde du 20e siècle, la vie n’a pas de sens. Camus ne disait-il pas que « la seule véritable question philosophique est celle du suicide. » mais l’ecclésiaste lui ne peut pas en rester là parce que son effort intellectuel pour nier Dieu, pour faire comme si Dieu n’existait pas, tout cela le mène au néant, à l’absurde et pour lui tout cela est absurde. D’ailleurs il n’est pas athée, il doit revenir toujours à Dieu. Pour lui la vanité de la vie ou des choses vient de l’absence de Dieu : vous remettez Dieu à sa place, la première et tout reprend du sens.

    Il écrit d’ailleurs à la fin de son livre. Écoutons la conclusion de tout le discours : « Crains Dieu et observe ses commandements car c’est là ce que doit tout homme car Dieu fera passer toute oeuvre en jugement au sujet de tout ce qui est caché soit bien, soit mal. »

    Si l’on veut traduire cela en langage moderne il nous dirait : « Crois en Dieu, fais-lui confiance, marche dans ses voies parce qu’il existe et un jour tous nous devrons le rencontrer, croyants ou incroyants. »

    Ces mêmes paroles de l’ecclésiaste peuvent trouver un écho dans le Nouveau Testament sous la lumière de l’apôtre Paul quand il déclare « Christ est ma vie » et encore lorsqu’il écrit « Tout a été créé par Christ et pour Christ. »

    La Bible ainsi apporte réponse à la question que tous nous nous posons un jour ou l’autre ou même à plusieurs reprises dans notre vie ! La vie a-t-elle un sens ? Quel est le sens que je vais donner à ma vie ?

    La Bible nous dit ainsi que la vie a un sens. Nous ne sommes pas le produit d’un hasard imbécile, mais nous avons été créés par un Dieu personnel, infiniment grand, infiniment puissant, infiniment intelligent. Ce Dieu s’est montré en la personne de Jésus-Christ. C’est lui Dieu fait homme, Jésus de Nazareth, le Christ des Évangiles, accomplissant des miracles et qui meurt sur la croix pour nos péchés, qui ressuscite d’entre les morts et se montre vivant aux disciples et à tous ceux qui refusaient de croire en sa résurrection. C’est bien pour lui que nous existons, c’est lui qui est notre raison d’être. C’est lui qui donne le sens.

    En effet, si tout s’achève dans la mort, tout devient absurde, plus de Dieu, plus de sens. Sans Jésus-Christ tout devient absurde parce que la mort rend tout absurde, même ce que vous avez de plus précieux, ce qui vous tient le plus à coeur ; le seul qui propose autre chose que la tombe, le cercueil, le néant, c’est le Christ, par sa résurrection d’entre les morts.

    Me permettez-vous de vous poser la question -pour que notre entretien soit en quelque sorte interactif - Pour qui vivez-vous ? Pour quoi vivez-vous ? Quelle est votre raison d’être ? Qu’est-ce qui donne du sens à votre vie ? ou encore, si un jour votre fils ou votre fille vous pose la question : « Papa, maman, quel est le sens de la vie ? Pourquoi sommes-nous là ? À quoi dois-je m’accrocher ? Plaise à Dieu que vous puissiez lui répondre : « Mon enfant, nous avons été créés par Dieu et nous existons pour lui. C’est lui qui est notre raison d’être. Nous sommes ici sur cette terre pour lui obéir, pour l’aimer et sache qu’en dehors de lui, plus rien n’a de sens. »

    Vous avez noté que pendant notre court entretien il n’a pas été question de religion, ou des protestants, ou des évangéliques, mais de Jésus-Christ et de la vie, de votre vie.

    Vous n’avez rien de plus précieux que votre vie. Vous connaissez ce dicton : « La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie » Nous n’en avons qu’une et elle passe vite.

    Jésus a dit « Je suis le chemin, la vérité et la vie. » La vie c’est Jésus-Christ et le sens de la vie, c’est Jésus-Christ, oui il y a une vie avant la mort, elle s’appelle Jésus-Christ.

    Que Dieu vous bénisse et vous accorde de trouver en Jésus-Christ le sens de votre vie, votre raison d’être.

    (Tous droits réservés.)


    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web